El indio feliz, Aguas Calientes

La rubrique des recommandations gastronomiques compte un faible nombre d’articles. Le dernier article date du buffet de l’Aria à Las Vegas! Au Mexique, les adresses où nous avons mangé étaient quelconques. Au Pérou, nous avons mieux mangé dans l’ensemble.

Mais le restaurant indio feliz d’Aguas Calientes est un joyau caché. Nous y sommes allés le premier soir sur le conseil de notre hôtel. Nous y sommes retournés le lendemain soir et  le surlendemain midi avant de prendre le train de retour pour Cuzco. Nous y avons donc mangé trois jours de suite. Le décor est baroque et chaleureux. Le restaurant est meublé de tables et de fauteuils anciens. Les murs sont lambrissés et recouverts de tableaux à l’huile. Les pots de fleurs ornementent les différentes salles. Mais le plus important reste ce que l’on trouve dans les assiettes. Les plats sont raffinés et faits avec des produits de grande qualité. Je ne me souviens pas avoir jamais mangé une salade de légumes avec des produits d’une telle fraîcheur. Inoubliable! Les pains encore chauds sont délicieux. Et la mousse au chocolat donne l’impression d’être dans un excellent restaurant parisien! Il faut dire que le patron du restaurant est français et que le niveau d’exigence qu’il a placé dans sa cuisine lui permet de toucher au sublime en alliant savoir-faire de la cuisine française et produits locaux.

Pour ne rien gâter, les serveurs sont aimables et le patron nous a couverts de gestes de courtoisie le dernier jour : bouteille de vin offerte, deux desserts offerts, petits cadeaux pour les filles, bracelets chamaniques offerts… Une belle rencontre. Un moment chaleureux.

 

Aguas Calientes

Aguas Calientes est un petit village de montagne, situé à 2040 m d’altitude, au pied du Machu Picchu. Il est une étape incontournable pour ceux qui veulent visiter les ruines incas. Nous y avons dormi deux nuits. Le village est bordé par la rivière Urubamba et semble encastré entre des montagnes géantes, baignées de brumes. Il a plu pratiquement tout le temps que nous y avons séjourné, et nous avons souffert de l’humidité dans notre chambre d’hôtel sans chauffage. Le village se situe au-dessus de 2000 m d’altitude mais ne voit pratiquement jamais la neige. L’hiver, les températures passent sous zéro, mais l’hiver est sec et presque sans précipitations. L’été est chaud et humide. Les saisons intermédiaires sont également humides.

Le village est complètement tourné vers les activités touristiques. Tous les jours, des centaines de touristes arrivent à Aguas Calientes pour visiter le Machu Picchu. Ils y dorment une nuit ou deux, puis repartent. Les rues sont saturées de restaurants pour touristes. Il est impossible de marcher dans ces rues sans se faire héler du matin au soir, du petit-déjeuner au dîner… La rue principale qui monte dans les hauteurs de la ville où se situait notre hôtel, me faisait penser à la rue principale du Mont Saint-Michel. Le site est extraordinaire, le village est plutôt coquet mais les sollicitations incessantes des restaurateurs gâchent le séjour.

 

Train Cuzco-Aguas Calientes

Il existe deux solutions pour se rendre à Aguas Calientes : une randonnée de 4 jours depuis Ollantaytambo ou le train. Rares sont ceux qui se lancent dans la randonnée de 4 jours!

Le voyage en train dure environ 3 heures et demie depuis Cuzco (station de Poroy). Il existe différentes options plus ou moins luxueuses. Nous avons opté pour un aller-retour dans un train de catégorie intermédiaire, qui nous a coûté environ 100 € par personne. Le coût est élevé. Mais le train le plus luxueux est environ 8 fois plus cher! Le train que nous avons pris est déjà fort agréable car il dispose de toits avec vision panoramique.

Le voyage est très plaisant. On découvre les paysages andins qui défilent à la fenêtre. Après Ollantaytambo, les montagnes forment un canyon et le train passe très près de la rivière Urubamba, à mesure que la végétation se fait plus dense.