Thaïlande, un mot de conclusion

Nous avons passé un très beau séjour en Thaïlande. Les thaïlandais sont des hôtes très accueillants, souvent le sourire aux lèvres.

Le sud de la Thaïlande possède des paysages éblouissants, mais souffre d’un tourisme excessif. Sans doute avons-nous cédé à la facilité en réservant des excursions proposées par les agences. Je pense qu’il y avait la possibilité de découvrir cette région magnifique dans de meilleures conditions.

J’ai aimé nos voyages en train et nos étapes à Surat Thani et Hua Hin qui nous ont fait découvrir une face moins touristique et plus authentique du pays.

Bangkok donne le tournis de prime abord, tant le bruit, les embouteillages et la pollution  semblent tout emporter. Mais finalement, on y découvre des trésors incroyables. La ville doit être apprivoisée. Nous aurions pu rester plus longtemps tant il y a de choses à voir.

Enfin, Chiang Mai est un enchantement. La ville ancienne derrière ses remparts est baignée d’une atmosphère paisible où le bouddhisme est à chaque coin de rue.

Voilà! En un peu moins de quatre semaines, nous n’aurons vu qu’une petite partie de la Thaïlande qui compte, j’en suis persuadé, encore d’innombrables trésors et paysages merveilleux.

Je veux conclure en ayant une pensée amicale pour les thaïlandais en leur souhaitant de poursuivre leur longue route vers la démocratie.

 

Wat Arun, Bangkok

Wat Arun est un temple bouddhiste de l’époque Ayutthaya, reconstruit à partir de 1792. Il est construit à proximité du fleuve Chao Phraya, sur la rive ouest. Nous y avons d’ailleurs accédé en empruntant l’une des navettes qui parcourent le fleuve. Ce temple se caractérise par un prang central (tour sanctuaire) haut de 82 mètres, entouré de 4 prangs plus petits.


Prangs


Yakshas


Bouddha


Temple


Cérémonie


Statues chinoises

Wat Pho, Bangkok

Wat Pho est le sanctuaire bouddhiste le plus important de Bangkok. Sa construction a débuté en 1782. Il est constitué d’un très grand nombre de temples organisés dans des enceintes imbriquées où l’on se perd facilement. Il compterait plus de 1000 statues de bouddhas, plusieurs d’entre elles étant de dimensions monumentales. La plus remarquable d’entre toutes est un Bouddha couché, long de 46 mètres. Cette statue est enchâssée dans un temple dont elle semble occuper tout l’espace, représentation métaphorique de l’omniprésence de Bouddha.


Bouddha couché


Temples et chédis


Bouddhas


Moines


Des portes, des enceintes, des cours…


Statues de gardes chinois, symboles de sécurité

 

Le Bouddha d’or du Wat Traimit

Le Wat Traimit est un temple bouddhiste qui se situe à l’entrée du Chinatown de Bangkok. Il abrite la plus grande statue d’or au Monde. Elle mesure environ 3 mètres de haut et pèse 5,5 tonnes. La date de création de cette statue n’est pas connue avec précision. Elle aurait été réalisée dans l’ancienne capitale Ayutthaya entre 1250 et 1750.

 

L’ancien palais royal de Bangkok

L’ancien palais royal de Bangkok est le palais bâti par le roi Rama Ier en 1782, lorsqu’il a fait de Bangkok, la capitale du royaume. Une enceinte rectangulaire d’environ 2 km de long encadre le palais et un grand nombre de bâtiments. Le temple du Bouddha d’émeraude (Wat Phra Kaew) est la seule partie réellement accessible aux visites. Le palais royal à proprement parler est uniquement visible depuis l’extérieur.

Le temple du Bouddha d’émeraude est le monument le plus visité de Bangkok. Il est envahi tôt le matin par des hordes de touristes chinois qui débarquent par cars entiers, créant une densité de visiteurs difficilement supportable. Le temple constitué d’un ensemble de bâtiments et de nombreuses statues resplendit de mille feux mais les conditions de visite gâchent un peu le plaisir.


Wat Phra Kaew


Fresques sur le mur d’enceinte interne du Wat Phra Kaew


Touristes chinois


Palais royal


Garde