Todai-ji, Nara

Le Todai-ji est un temple bouddhiste de Nara, datant du VIIIème siècle et reconstruit à plusieurs reprises. Il abrite, le Daibutsu-Den (salle du Grand Bouddha), réputée être la plus grande construction en bois du Monde (47 m de haut, 57 m de long et 52 m de large). La structure actuelle date de 1707 (période Edo). La statue en bronze de Bouddha, haute de près de 15 m, date de 749.


Porte d’accès


Daibutsu-Den


Grand Bouddha


Autre statues

 

Temple Paochueh, Taichung

Ce temple bouddhiste regroupe plusieurs bâtiments originaux, dont un columbarium, un gigantesque bouddha souriant dont la toge est couverte de svastikas, un petit temple datant de 1920 encastré dans un temple beaucoup plus grand au style japonais. Un petit temple Shinto abrite des restes de soldats japonais morts durant la seconde guerre mondiale.





 

Musée national du palais

Le musée national du palais de Taipei a recueilli les collections impériales de la Cité Interdite de Pékin.

Puyi, le dernier empereur de Chine, est contraint d’abdiquer en 1912 et vit emprisonné dans la Cité Interdite jusqu’en 1924. En 1924, il est chassé de la Cité Interdite et le palais est placé sous la juridiction du ministère de l’intérieur. Le musée national du palais ouvre ses portes au public le 10 octobre 1925. En 1931, le Japon envahit la Mandchourie. Devant la menace japonaise, il est décidé d’évacuer les trésors de la Cité Interdite dans le sud de la Chine, vers Nanjing. C’est le début d’un long périple, au cours duquel, la collection sera divisée en plusieurs lots, passant au fil des années en d’innombrables villes de Chine pour être protégée des envahisseurs japonais. En 1947, la collection est réunie à Chongqing puis acheminée par voie fluviale à Nanjing. Face à l’insurrection communiste, les dirigeants de la République de Chine prennent la décision, de transférer les pièces les plus importantes à Taïwan. 3 navires sont affrétés. Le dernier arrivera à Taïwan en janvier 1949.

Aujourd’hui, le musée compte près de 700.000 pièces. Il se présente comme la plus grande collection d’art chinois dans le Monde. Toutes les oeuvres ne sont pas exposées. Le musée réalise des expositions temporaires pour faire tourner sa collection.

Le musée est très bien conçu avec des salles vastes et bien éclairés. Il est organisé en sections : les peintures et la calligraphie, les bronzes, les sculptures de jade, les céramiques… C’est la section dédiée à la peinture et à la calligraphie que j’ai préférée. Mais je n’ai pas pensé à prendre des photos. Sans doute étais-je trop fasciné par les oeuvres que je contemplais…

 

Montagnes de marbre

Ce site, en banlieue sud de Da Nang, est constitué de 5 monts de calcaire et de marbre qui ont été utilisés comme carrières pour une importante production de sculptures plus ou moins monumentales. Depuis peu, les carrières sont fermées. Mais la tradition artisanale perdure avec des matériaux importés de sites plus éloignés. Ces montagnes abritent plusieurs pagodes, temples ainsi que des grottes transformées en lieux de culte bouddhistes et hindous.

Le temps était nuageux quand nous avons visité ce lieu, mais nous avons eu la chance de passer entre les gouttes.



Wat Suan Dok, Chiang Mai

Le Wat Suan Dok est le dernier temple que nous ayons visité à Chiang Mai. Il est situé à l’extérieur de la vieille ville. Les chédis blancs qui s’y trouvent abritent les restes de personnalités, notamment de membres de la famille royale.

Vous noterez la lassitude qui se lit sur le visage d’Alice. Les nombreux articles publiés depuis quelques jours attestent de la quantité impressionnante de temples que nous avons visités à Chiang Mai durant les 5 jours de notre séjour. Nous aurions pu continuer ainsi encore plusieurs jours. Mais il est vrai qu’au bout d’un certain nombre de temples, notre capacité d’émerveillement s’est émoussée. Cette ville abrite un patrimoine bouddhiste incommensurable.

A chaque fois que je suis entré dans un de ces temples, j’ai ressenti la même impression de sérénité. Les couleurs rouge et or, qui dominent, donnent une impression de luxe irréel. Les visages sereins du Bouddha sont des invitations à la méditation. Tout inspire le calme et le bien-être.

 

Wat Tung Yu, Chiang Mai

Ce petit temple ne fait pas partie de la dizaine de temples recommandés par les guides. Mais nous sommes passés devant et nous avons été attirés par l’architecture et les statues. A l’intérieur un moine se disait disponible pour répondre à nos questions en anglais. Il nous a dit que cet homme et son fils que l’on voit sur les photos ci-dessous était un américain qui s’intéressait depuis longtemps au bouddhisme et qui s’apprêtait à se convertir. Le père et le fils était assis l’un à côté de l’autre dans une position de méditation. J’ai été impressionné par l’enfant, assis, silencieux et immobile comme son père.

 

Wat Arun, Bangkok

Wat Arun est un temple bouddhiste de l’époque Ayutthaya, reconstruit à partir de 1792. Il est construit à proximité du fleuve Chao Phraya, sur la rive ouest. Nous y avons d’ailleurs accédé en empruntant l’une des navettes qui parcourent le fleuve. Ce temple se caractérise par un prang central (tour sanctuaire) haut de 82 mètres, entouré de 4 prangs plus petits.


Prangs


Yakshas


Bouddha


Temple


Cérémonie


Statues chinoises

Wat Pho, Bangkok

Wat Pho est le sanctuaire bouddhiste le plus important de Bangkok. Sa construction a débuté en 1782. Il est constitué d’un très grand nombre de temples organisés dans des enceintes imbriquées où l’on se perd facilement. Il compterait plus de 1000 statues de bouddhas, plusieurs d’entre elles étant de dimensions monumentales. La plus remarquable d’entre toutes est un Bouddha couché, long de 46 mètres. Cette statue est enchâssée dans un temple dont elle semble occuper tout l’espace, représentation métaphorique de l’omniprésence de Bouddha.


Bouddha couché


Temples et chédis


Bouddhas


Moines


Des portes, des enceintes, des cours…


Statues de gardes chinois, symboles de sécurité

 

Le Bouddha d’or du Wat Traimit

Le Wat Traimit est un temple bouddhiste qui se situe à l’entrée du Chinatown de Bangkok. Il abrite la plus grande statue d’or au Monde. Elle mesure environ 3 mètres de haut et pèse 5,5 tonnes. La date de création de cette statue n’est pas connue avec précision. Elle aurait été réalisée dans l’ancienne capitale Ayutthaya entre 1250 et 1750.