La tempête tropicale Michael

Dans la journée de samedi, une forte dépression s’est formée dans les Caraïbes, au large de la côte de Quintana Roo, où nous sommes. Samedi en fin de journée et dimanche matin, nous avons suivi avec attention l’évolution des prévisions météorologiques dans la zone, pour pouvoir adapter notre programme. Il a plu, pratiquement sans discontinuer, toute la journée de samedi. Ce matin, dimanche, il a également beaucoup plu, mais nous avons pu observer quelques périodes d’accalmie. Et cet après-midi, nous avons profité d’un créneau de 2 heures pour visiter les ruines Maya de Tulum en bordure de la mer des Caraïbes. Nous avons pu faire la visite dans de bonnes conditions. Le ciel était noir, magnifique. Le vent soufflait fort. Mais il n’a pratiquement pas plu sauf au moment où nous quittions le site.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la dépression s’est transformée en tempête tropicale. Elle a pris le nom de Michael et devrait continuer de grossir dans les prochains jours. Heureusement pour nous, cette tempête longe la côte Maya vers le nord. Les vents ont commencé de devenir très violents à Cancún. Les autorités ont d’ailleurs recommandé aux habitants de Cancún  (et des îles voisines) d’éviter de sortir après 18h dimanche soir. Nous avons quitté la ville à temps!

Je savais que nous serions au Mexique à la saison des ouragans. Je m’étais dit qu’il fallait courir le risque ou ne pas visiter le Mexique. Pour le moment, les désagréments que nous avons subi sont faibles. Il est étonnant de voir les mexicains continuer de sortir et de vaquer à leurs occupations même quand la pluie tropicale s’abat sur eux. Nous avons décidé de faire de même aujourd’hui, avec des capes de pluie dans le sac à dos pour parer au pire. Bien nous en a pris, car nous avons passé une belle après-midi, entre les ruines de Tulum et sous un ciel d’orage qui donnait au site une dimension encore plus onirique.

Cancún, première étape mexicaine

Nous sommes arrivés à Cancún lundi, en fin d’après-midi. Nous avons passé quelques jours de repos absolu dans une très belle résidence avec piscine privée. L’appartement où nous étions installés était un superbe duplex moderne. Le propriétaire qui nous a accueilli, Fred, était vraiment charmant et très attentionné.

Nous sommes allés une fois sur la plage publique de « Los Delfines ». Le ciel était couvert, le vent soufflait, mais nous avons pu admirer cette immense plage qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Nous avons été surpris car, apparemment, nous étions les seuls étrangers, les touristes américains semblant préférer les plages privées de la zone hôtelière. La mer était fortement agitée. Aussi avons-nous simplement joué dans les vagues qui venaient se briser sur le bord de la plage.

Les autres jours, nous sommes restés paresser à la résidence, profitant au maximum de notre appartement et de la grande piscine.

Le site de Cancún est magnifique. Malheureusement, la grande zone hôtelière, qui a été construite sur la bande de terre qui longe la mer, barre complètement la vue de la côte sur des kilomètres. La lagune qui se trouve de l’autre côté n’est guère plus visible. Tout est fait pour que le touriste américain se sente chez lui et sorte le moins possible de la zone et peut-être même de l’hôtel où il réside. Il y a de grands hôtels, des centres commerciaux, des restaurants, des boîtes de nuit, des manèges… Ca fait penser à Las Vegas en beaucoup plus petit.

Avant de prendre la route pour Tulum, vendredi matin, nous avons visité l’un des petits sites archéologiques Maya de Cancún et le Musée attenant qui possède une belle collection d’objets artisanaux (statuettes, bijoux, vases, ustensiles Maya).

Circuit au Mexique

Nous sommes arrivés à Cancún, lundi matin, après un vol sans encombre. Nous quitterons la ville demain matin pour rejoindre Tulum, plus au sud sur la côte. J’ai mis en ligne notre programme pour le Mexique où nous resterons jusqu’au 24 octobre. Nous avons fait le choix de rester dans la péninsule du Yucatán, réputée plus sûre, et, pour nous épargner le coût supplémentaire d’un vol intérieur. Cela signifie que nous avons renoncé à visiter Mexico. Certains choix sont difficiles, mais la vie est faite de renoncements.

Notre programme de visites aux Etats-Unis était dense, malgré les 5 semaines disponibles. Nous avions également beaucoup de route. Nous avons fait près de 6000 km! Au Mexique, le programme est beaucoup plus cool. L’objectif est double : accorder plus de temps aux cours des filles et se reposer davantage.

Avant de clore le chapitre des Etats-Unis, il me reste à vous conter notre séjour à Los Angeles…

Départ pour le Mexique

Il est 23h à Los Angeles. Nous partons demain matin pour Cancún, Mexique. Le décalage horaire avec la France va se réduire un peu, à 7 h. Il me reste à vous raconter nos dernières étapes dans les villes de la cote Californienne : San Francisco, Monterey puis Los Angeles. Je le ferai dans les prochains jours.

Je quitte Los Angeles à regret. Nous étions très bien installés dans notre appartement, trouvé sur Airbnb. Le climat y était doux et la vie facile. Quand j’avais découvert Los Angeles il y a 27 ans, j’avais été déçu. La ville m’était apparue sans âme. Aujourd’hui, j’ai une perception différente. Je m’y suis senti bien.

Nous quittons le monde anglo-saxon, pour entrer en Amérique latine. Ce sera l’occasion de pratiquer un espagnol que j’ai eu rarement l’occasion de parler ces dernières années.

Ces derniers jours, j’ai souvent pensé à Paris. Comment est la vie des personnes que je connais? Le stress de la rentrée est déjà loin. L’automne est arrivé…