Souvenirs du Pérou

Nous avons passé seulement 11 jours au Pérou. Mais nous avons vu beaucoup de choses. Le programme était dense et plus fatiguant que ce que nous avons pu faire au Mexique. C’était le premier pays, où nous avons fonctionné sans véhicule de location. C’était un choix délibéré car les routes sont réputées dangereuses à divers égards : conduite nerveuse des péruviens, routes de montagne fatigantes, mal entretenues et mal balisées, risque de racket dans les zones montagneuses et reculées. Les grandes distances ont été faites en avion (Lima-Cuzco), en train (Cuzco-Aguas Calientes-Cuzco), en car (Cuzco-Puno, Puno-La Paz). Hormis le trajet chaotique entre Puno et La Paz, tout s’est bien passé. Localement, à Cuzco et Puno, nous avons utilisé les taxis qui n’étaient vraiment pas chers (1€ à 1,5€ la course).

Comme au Mexique, je n’ai à aucun moment éprouvé de sentiment d’insécurité. Les péruviens que nous avons rencontrés ont été très aimables et même souvent très chaleureux. La région des Andes est pauvre. Nous avons vu de nombreuses populations en situation de grand dénuement.

Lima nous a agréablement surpris et nous y aurions bien séjourné plus de temps. Les Andes sont magnifiques avec des paysages à couper le souffle. J’ai beaucoup aimé Cuzco. Je n’oublierai pas les moments extraordinaires passés au Machu Picchu. J’ai été ébloui par les costumes de fêtes et les costumes traditionnels. Nous avons eu beaucoup de chance d’être dans le pays durant la semaine des morts. Nous ne l’avons pas fait exprès, mais je pense que c’était le moment idéal.

Route Cuzco-Puno

Autant la route Puno-La Paz a été pénible, le 4 novembre dernier, autant le trajet en car entre Cuzco et Puno, 2 jours auparavant, avec la compagnie Turismomer, s’est déroulé dans d’excellentes conditions de confort. Aucun d’entre nous n’a été malade bien que nous ayons voyagé à des altitudes encore plus élevés que précédemment, le sommet de notre voyage étant atteint au moment de franchir le col de la Raya à 4335 m d’altitude.

 

Vestiges incas à Raqchi

 

Eglise à Pukara

Train Cuzco-Aguas Calientes

Il existe deux solutions pour se rendre à Aguas Calientes : une randonnée de 4 jours depuis Ollantaytambo ou le train. Rares sont ceux qui se lancent dans la randonnée de 4 jours!

Le voyage en train dure environ 3 heures et demie depuis Cuzco (station de Poroy). Il existe différentes options plus ou moins luxueuses. Nous avons opté pour un aller-retour dans un train de catégorie intermédiaire, qui nous a coûté environ 100 € par personne. Le coût est élevé. Mais le train le plus luxueux est environ 8 fois plus cher! Le train que nous avons pris est déjà fort agréable car il dispose de toits avec vision panoramique.

Le voyage est très plaisant. On découvre les paysages andins qui défilent à la fenêtre. Après Ollantaytambo, les montagnes forment un canyon et le train passe très près de la rivière Urubamba, à mesure que la végétation se fait plus dense.

La fête

Au cours de notre séjour au Pérou, nous avons assisté au moins à 4 fêtes ou défilés costumés. Nous ne les cherchions pas spécialement. Ces événements ont surgi devant nous. La semaine des morts est un moment clé dans le calendrier péruvien. Elle donne lieu à de nombreuses réjouissances. Mais je ne pense pas que toutes les fêtes dont nous avons été les témoins étaient liées à la célébration des disparus. Certaines semblaient célébrer des saints locaux ou des dates clés des villes et villages visités.

La fête semble revêtir une place clé dans la cohésion de la société. Je pense qu’elle contribue à exprimer une fierté collective, à évoquer les traditions. Comme dans un carnaval, les costumes et les masques donnent une importance nouvelle à ceux qui les portent, indépendamment de leur position sociale dans la société.

Voici les photos de la première fête de rue à Cuzco…