Parc national de Taroko en photos

Nous avons profité d’une journée ensoleillée pour faire trois petites randonnées dans le parc national de Taroko.

L’entrée des gorges


Pont de Ningan (寧安橋)


1ère randonnée : swallow grotto Yanzikou trail (燕子口步道). Cette promenade se fait le long de la route à un endroit où les gorges sont très étroites. Des casques de sécurité sont prêtés gratuitement par le parc pour protéger des éventuelles chutes de pierres.


2ème randonnée : Lushui Trail (綠水步道).


3ème randonnée : Xiangde temple (祥德寺)


Changchun shrine (長春祠)

 

Yehliu Geopark

Notre première étape entre Taipei et Jiufen étant courte (environ 1 heure de route), nous avons fait un détour pour visiter les formations géologiques de la péninsule de Yehliu. Il s’agit de rochers près de la mer, sculptés par l’érosion, qui ont des formes de champignons géants. Nous avons fait la visite un dimanche. Heureusement, nous nous sommes trouvés sur les lieux au moment du déjeuner, ce qui nous a permis d’éviter les pics de fréquentation. Vous remarquerez sur les photos, que nous sommes loin d’être seuls. Mais malgré le monde, la visite était très agréable.


 

Promenade en photos dans le centre de Taipei

Taipei est une ville très plaisante où le piéton est le bienvenu. Après trois mois passés dans des environnements urbains très bruyants, nous avons particulièrement apprécié le calme de la capitale taïwanaise. La ville compte de nombreux parcs, un riche patrimoine architectural, des quartiers animés sans être agressifs, un métro d’une propreté irréprochable et des habitants sympathiques.


Dans le métro de Taipei


Parc du mémorial de la paix 228 (en relation avec les événements sanglants du 28 février 1947).


Les taxis jaunes sont omniprésents dans les rues de la ville


Le petit temple taoïste Tianhou, coincé entre deux boutiques


The Red House est un bâtiment iconique du quartier commerçant de Ximanding. Construit en 1908 pour servir de marché, il a été reconverti depuis en centre culturel, accueillant artistes et créateurs.


Palais présidentiel


Statues dans le quartier de Ximanding


Le parc Nishi Honganji est un vestige de la période japonaise. Un temple bouddhiste qui a brûlé se trouvait en ce lieu. Il ne reste que la cloche qui a été rénovée et un pavillon construit pour l’abriter.


Eglise presbytérienne. Les chrétiens représentent environ 4% de la population taïwanaise. Les protestants sont plus nombreux que les catholiques.


Hôpital


Statue de Lin Sen, président de la République de Chine entre 1931 et 1943

 

Voyage en train entre Hué et Dong Hoi, et arrivée à Phong Nha

Pour poursuivre notre remontée vers le nord du Vietnam, nous avons de nouveau pris le train. Le voyage entre Hué et Dong Hoi dura 3 heures, en milieu de journée. La voiture où nous étions était sale et décevante par rapport à la première impression que nous avions eue lors de notre voyage en train couchettes.

Le train en gare de Hué

Un taxi nous attendait à la gare de Dong Hoi, pour nous emmener à Phong Nha à environ trois quarts d’heure de route.

Phong Nha est une destination qui a connu un essor touristique important depuis quelques années car le parc national voisin (créé en 2001) offre un paysage karstique spectaculaire et abrite quelques unes des plus grandes grottes du monde. Toutefois, les infrastructures touristiques ne sont pas encore très développées et plusieurs grottes ne sont accessibles qu’après des treks de une ou plusieurs journées, ce qui limite l’affluence de touristes. Nous étions logés un peu en-dehors de la ville, en face de la rivière Côn.

Nous avons séjourné 3 nuits à Phong Nha et avons visité deux grottes : Phong Nha cave (une grotte accessible en bateau depuis la rivière Côn) et Paradise cave (une grotte sèche à 30 km de Phong Nha, aux dimensions exceptionnelles et accessible après une heure de marche dans la forêt et la montagne).

Vue sur la rivière Côn et les formations karstiques du parc, depuis notre hôtel

 

Visite de 3 tombeaux d’empereurs, au sud de Hué

C’est à Hué où le chemin d’Amapola et Daniel et le nôtre se sont croisés. Nos deux hôtels étaient à quelques centaines de mètres de distance, ce qui nous a permis de dîner ensemble dès le premier soir de notre arrivée à Hué.

Le lendemain, nous avons passé la journée ensemble. Pour une fois, je n’avais pas à m’occuper du programme! Amapola et Daniel s’étaient chargés de tout pour nous. Et cela était très reposant. Ils avaient organisé avec l’hôtel un tour des 3 principaux tombeaux d’empereurs, au sud de Hué. Nous étions tellement détendus et insouciants que pour la première fois de notre tour du Monde, nous avons oublié notre porte-monnaie à l’hôtel. Naturellement, nous nous sommes arrangés par la suite, mais nous avons été bien embêtés sur le coup car nous nous en sommes aperçus alors que nous étions en pleine campagne, loin de tout distributeur de billets. L’argent disponible a été juste pour payer les entrées dans les 3 tombeaux et le déjeuner du midi. Cela nous a fait beaucoup rire au restaurant parce que nous avons été obligés de choisir les plats avec discernement pour ne dépasser la somme disponible.

Le temps était magnifique ce jour-là. Il faisait même chaud. Nous avons passé une très belle journée.

 

Mausolée de l’empereur Minh Mang (1791-1820-1841)

Fils de Gia Long, Minh Mang a été le 2ème empereur de la dynastie de Nguyen. Il fut un grand bâtisseur. Son règne fut également marqué par les persécutions contre les chrétiens. Il conçut son tombeau de son vivant, mais mourut avant que son oeuvre fut achevée.

Ce mausolée est en fait un immense parc comptant une quarantaine de bâtiments, des points d’eau, des ponts, de nombreuses statues. Il se dégage de l’ensemble une grande majesté et un sentiment de sérénité.

 

Tombeau de l’empereur Khai Dinh (1885-1916-1925)

Khai Dinh est le douzième et avant-dernier empereur de la dynastie des Nguyen. Il fut porté sur le trône d’Annam (province centrale de l’Indochine française) par les français le 18 mai 1916. Il mourut de tuberculose en 1925.

Le tombeau de Khai Dinh est d’une conception complètement différente. Bâti à flanc de montagne, l’accès se fait par une série de trois escaliers monumentaux. Le bâtiment principal et les bâtiments secondaires qui constituent l’ensemble mêlent influences européennes et asiatiques, dans un béton noirci par le temps. L’intérieur du tombeau est, par contraste décoré avec des mosaïques colorées, au milieu desquelles trônent la statue en bronze de l’empereur défunt.

 

Tombeau de l’empereur Tu Duc (1829-1847-1883)

Tu Duc fut le 4ème empereur de la dynastie Nguyen. Comme ses prédécesseurs, il mena une politique de persécution des chrétiens qui fut le prétexte pour l’intervention de Napoléon III au Vietnam, en 1958, entraînant l’annexion par la France du sud du pays, qui devint la colonie de Cochinchine. Tu Duc dessina lui-même les plans de son tombeau qui fut achevé près de 20 ans avant sa mort, ce qui lui permit de l’utiliser comme une résidence de campagne et même comme sa résidence principale, les dix dernières années de sa vie. Bien que comptant une centaine d’épouses et concubines, il mourut sans héritier.

Ce mausolée est un immense parc constitué de nombreux bâtiments et temples, de points d’eau, de ponts, de bosquets… La légende dit que Tu Duc ne fut pas enterré dans son tombeau mais dans un lieu tenu secret.

Des 3 tombeaux, c’est celui où je me suis promené avec le plus de plaisir.