Puerto Natales – Punta Arenas

250 km séparent Puerto Natales et Punta Arenas. Nous aurions pu faire la route en car. Mais nous avons choisi de louer une voiture à Puerto Natales et de la rendre à l’aéroport de Punta Arenas au moment de reprendre l’avion pour le nord, c’est-à-dire pour Antofagasta. Le véhicule de location nous apporte un peu plus de confort. Il nous donne plus de liberté pour visiter. Il nous permet également de choisir un logement éloigné du centre ville, plus grand, plus au calme et plus économique (ce qui compense en partie le surcoût de la voiture).

Le jour où nous avons fait la route, le paysage qui s’offrait à nos yeux était gris, pluvieux, balayé par un vent violent. Dans cette zone, la steppe patagonique est plutôt monotone avec de grandes étendues planes où les arbres sont tous penchés vers l’est, signe que le vent souffle fort et souvent. Ce n’est qu’à quelques dizaines de kilomètres de Punta Arenas, qu’apparaît sur la gauche de la route une immense étendue d’eau : le détroit de Magellan (estrecho de Magallanes en espagnol).

 

Torres del Paine

Le parc national Torres del Paine se situe à 80 km au nord de Puerto Natales. Il a été créé en 1959 et doit son nom à trois pics emblématiques qui dominent le parc et peuvent être observés de nombreux points différents. Le sommet le plus haut culmine à 3050 m. Le parc est un haut lieu de randonnées et de trek de plusieurs jours. Il abrite une faune et une flore riches qui bénéficient, en ce lieu, d’un vaste espace protégé. Le parc est d’une propreté remarquable.

Nous avons consacré une journée à la visite de Torres del Paine. Plusieurs points de vue sont aisément accessibles depuis la route non goudronnée qui traverse le parc. Nous avons eu la chance de voir de nombreux guanacos. Dans l’après-midi, nous avons fait une randonnée d’une dizaine de kilomètres, qui nous a permis de découvrir plusieurs lacs et d’observer les pics enneigés d’un peu plus près.

Puerto Natales

Puerto Natales est une petite ville de 17.000 habitants (selon le recensement de 2012). Elle est une étape naturelle pour les personnes qui viennent d’El Calafate et souhaitent visiter la Patagonie chilienne. Puerto Natales est un port situé en face du Golfe Almte Montt. Dans cette région de la Patagonie, la mer pénètre tellement loin entre les terres, qu’elle peut être confondue avec un lac. Sur l’image satellite ci-dessous, la ligne blanche marque la frontière avec l’Argentine. Puerto Natales est à environ 12 km de la frontière.

Vue satellite du Golfe Almte Montt, crédit Google Maps

 

Nous avons dormi deux nuits à Puerto Natales, pour visiter le parc naturel Torres del Paine, un peu plus au nord. La ville était battue par un vent violent. Le temps était changeant avec des moments ensoleillés et des moments pluvieux. La mer était agitée et les bateaux ancrés en eau profonde étaient ballotés par les vagues.

La petite ville qui accueille de nombreux randonneurs qui se lancent à l’assaut des montagnes du parc Torres del Paine, est constituée de maisons individuelles colorées, souvent en bois, qui forment un patchwork saisissant. Nous avons croisé plus de chiens errants dans les rues de la ville que d’habitants. Ces chiens ne semblent pas abandonnés mais sont laissés libres par leurs maîtres. Des groupes de chiens se constituent et se baladent dans la ville. Dans l’ensemble, ils ne sont pas hostiles, mais il arrive parfois que l’on préfère changer de trottoir ou tourner une rue plus loin, pour ne pas tenter le diable…