Une nuit sous un tipi

Après notre longue journée de route et la traversée de la Vallée de la Mort, nous sommes arrivés à Olancha après le coucher de soleil. Tout le monde dormait dans la voiture, hormis moi qui conduisais! Olancha m’est apparue encore plus minuscule que ce que j’avais imaginé. Je ne sais même pas où pouvaient vivre les 192 habitants du recensement de 2010. Nous avons vu une station service, quelques maisons et le camping où nous avons dormi. Nous voyageons sans tentes. C’est donc sous un tipi installé dans le camping que nous avons passé la nuit. Nous avons également mangé au café du camping qui proposait quelques plats rapides et basiques (Hot dog, hamburger, nuggets…).

Les filles étaient contentes de dormir sous un tipi. L’espace était bien aménagé avec deux lits doubles, une table de chevet et un petit brasero électrique. Nous avons eu bien besoin du brasero. La température était à peine au-dessus de 10°C à l’extérieur et le système de ventilation naturelle du tipi créait un courant d’air frais qui nous a conduits à monter le brasero au maximum dans la nuit. Vous l’aurez compris nous n’avons pas eu très chaud! Autre inconvénient, nous n’étions pas très loin de la route et des camions passaient régulièrement en faisant un bruit à réveiller un mort. Malgré ces petits désagréments et sans doute avec l’aide de la fatigue, nous avons passé un moment agréable avec la fine toile de la tente pour nous protéger de la nuit noire.