Visite de 3 tombeaux d’empereurs, au sud de Hué

C’est à Hué où le chemin d’Amapola et Daniel et le nôtre se sont croisés. Nos deux hôtels étaient à quelques centaines de mètres de distance, ce qui nous a permis de dîner ensemble dès le premier soir de notre arrivée à Hué.

Le lendemain, nous avons passé la journée ensemble. Pour une fois, je n’avais pas à m’occuper du programme! Amapola et Daniel s’étaient chargés de tout pour nous. Et cela était très reposant. Ils avaient organisé avec l’hôtel un tour des 3 principaux tombeaux d’empereurs, au sud de Hué. Nous étions tellement détendus et insouciants que pour la première fois de notre tour du Monde, nous avons oublié notre porte-monnaie à l’hôtel. Naturellement, nous nous sommes arrangés par la suite, mais nous avons été bien embêtés sur le coup car nous nous en sommes aperçus alors que nous étions en pleine campagne, loin de tout distributeur de billets. L’argent disponible a été juste pour payer les entrées dans les 3 tombeaux et le déjeuner du midi. Cela nous a fait beaucoup rire au restaurant parce que nous avons été obligés de choisir les plats avec discernement pour ne dépasser la somme disponible.

Le temps était magnifique ce jour-là. Il faisait même chaud. Nous avons passé une très belle journée.

 

Mausolée de l’empereur Minh Mang (1791-1820-1841)

Fils de Gia Long, Minh Mang a été le 2ème empereur de la dynastie de Nguyen. Il fut un grand bâtisseur. Son règne fut également marqué par les persécutions contre les chrétiens. Il conçut son tombeau de son vivant, mais mourut avant que son oeuvre fut achevée.

Ce mausolée est en fait un immense parc comptant une quarantaine de bâtiments, des points d’eau, des ponts, de nombreuses statues. Il se dégage de l’ensemble une grande majesté et un sentiment de sérénité.

 

Tombeau de l’empereur Khai Dinh (1885-1916-1925)

Khai Dinh est le douzième et avant-dernier empereur de la dynastie des Nguyen. Il fut porté sur le trône d’Annam (province centrale de l’Indochine française) par les français le 18 mai 1916. Il mourut de tuberculose en 1925.

Le tombeau de Khai Dinh est d’une conception complètement différente. Bâti à flanc de montagne, l’accès se fait par une série de trois escaliers monumentaux. Le bâtiment principal et les bâtiments secondaires qui constituent l’ensemble mêlent influences européennes et asiatiques, dans un béton noirci par le temps. L’intérieur du tombeau est, par contraste décoré avec des mosaïques colorées, au milieu desquelles trônent la statue en bronze de l’empereur défunt.

 

Tombeau de l’empereur Tu Duc (1829-1847-1883)

Tu Duc fut le 4ème empereur de la dynastie Nguyen. Comme ses prédécesseurs, il mena une politique de persécution des chrétiens qui fut le prétexte pour l’intervention de Napoléon III au Vietnam, en 1958, entraînant l’annexion par la France du sud du pays, qui devint la colonie de Cochinchine. Tu Duc dessina lui-même les plans de son tombeau qui fut achevé près de 20 ans avant sa mort, ce qui lui permit de l’utiliser comme une résidence de campagne et même comme sa résidence principale, les dix dernières années de sa vie. Bien que comptant une centaine d’épouses et concubines, il mourut sans héritier.

Ce mausolée est un immense parc constitué de nombreux bâtiments et temples, de points d’eau, de ponts, de bosquets… La légende dit que Tu Duc ne fut pas enterré dans son tombeau mais dans un lieu tenu secret.

Des 3 tombeaux, c’est celui où je me suis promené avec le plus de plaisir.

 

Cathédrale de Buenos Aires

Je me suis aperçu que je n’avais pas pris de photo extérieure de cette cathédrale qui se trouve Plaza de Mayo. Je pense que la lumière devait être particulièrement défavorable quand nous sommes passés! Sa façade est de style néo-classique. Elle évoque l’église de la Madeleine à Paris.

L’intérieur de la cathédrale est majestueux. Elle abrite le tombeau de José de San Martín, l’un des héros des guerres d’indépendance sud-américaines (déjà évoqué lors de notre passage à Lima). Le tombeau est sous la surveillance permanente de deux gardes.