Le vieux Tbilissi

Le centre historique de Tbilissi compte de nombreuses églises (comme vous avez pu le constater dans mon précédent article) ainsi que d’autres bâtiments notoires et des monuments plus modernes. Mais les rues les plus anciennes abritent encore de nombreuses habitations décrépites qui sont progressivement rénovées ou transformées.


Façades délabrées du centre historique


Maisons rénovées


Quartier des thermes


Mosquée


Fontaine Wallace offerte par la France en 1918, à l’occasion de l’indépendance du pays


Tour-horloge de Rezo Gabriadze (2010)


Statue de Saint-Georges terrassant le dragon, place de la Liberté

Cette statue a remplacé une statue de Lénine, démolie en 1991.


Ruines de la forteresse Narikala (IVème siècle)

La forteresse, créée au IVe siècle, fut agrandie par les Omeyyades au VIIe siècle et plus tard, par le roi David le Bâtisseur (1089-1125). Son nom actuel est une déformation du nom donné par les Mongols : Narin Qala, signifiant « petite forteresse ».

 

Promenade entre Harajuku et Shibuya

A deux pas du parc de Meiji, se trouve l’un des quartiers les plus animés de Tokyo entre Harajuku et Shibuya. Le contraste entre le calme du parc et l’agitation dans les rues commerçantes alentours est saisissant.

Le croisement de Shibuya a la réputation d’être le plus fréquenté au Monde. Tous les feux s’arrêtent simultanément et il est possible de traverser le croisement dans toutes les directions y compris en diagonal. Il y aurait parfois plus de 1000 personnes qui traversent simultanément.

La statue ci-dessous représente un chien ayant réellement existé, nommé Hachiko. La légende dit que lorsque son maître mourut en 1925, le chien continua de venir l’attendre chaque jour jusqu’à sa propre disparition 10 ans plus tard.

 

Umeda, Osaka

Umeda est le quartier d’affaire d’Osaka. L’un des bâtiments les plus emblématiques est l’Umeda Sky building, immeuble achevé en 1993, culminant à 170 m, constitué de deux tours reliées par une plateforme. Il ressemble fortement à l’Arche de la Défense. On accède à la plateforme d’observations par des escalators extérieurs reliant les deux tours.


Bâtiment, fontaine et sculpture moderne du quartier d’Umeda


Umeda Sky building vu du sol ; un cercle et des angles droits…


Sommet de l’Umeda Sky building


Cadenas en formes de coeurs. Notez toute la rigueur et la discipline japonaises dans l’alignement des coeurs. Les seuls coeurs qui sont positionnés différemment proviennent d’étrangers.


Osaka vu de l’Umeda Sky building

 

Promenade en photos dans le centre de Taipei

Taipei est une ville très plaisante où le piéton est le bienvenu. Après trois mois passés dans des environnements urbains très bruyants, nous avons particulièrement apprécié le calme de la capitale taïwanaise. La ville compte de nombreux parcs, un riche patrimoine architectural, des quartiers animés sans être agressifs, un métro d’une propreté irréprochable et des habitants sympathiques.


Dans le métro de Taipei


Parc du mémorial de la paix 228 (en relation avec les événements sanglants du 28 février 1947).


Les taxis jaunes sont omniprésents dans les rues de la ville


Le petit temple taoïste Tianhou, coincé entre deux boutiques


The Red House est un bâtiment iconique du quartier commerçant de Ximanding. Construit en 1908 pour servir de marché, il a été reconverti depuis en centre culturel, accueillant artistes et créateurs.


Palais présidentiel


Statues dans le quartier de Ximanding


Le parc Nishi Honganji est un vestige de la période japonaise. Un temple bouddhiste qui a brûlé se trouvait en ce lieu. Il ne reste que la cloche qui a été rénovée et un pavillon construit pour l’abriter.


Eglise presbytérienne. Les chrétiens représentent environ 4% de la population taïwanaise. Les protestants sont plus nombreux que les catholiques.


Hôpital


Statue de Lin Sen, président de la République de Chine entre 1931 et 1943