Little Faifo, Hội An

Le Vietnam est le pays d’Asie du sud-est où nous avons le mieux mangé. La cuisine vietnamienne est riche et variée. Les restaurants sont abordables et de bonne qualité dans l’ensemble.

A Hoi An, nous sommes allés, trois soirs de suite, dans un restaurant de la vieille ville que nous avons trouvé excellent : Little Faifo (Faifo étant l’ancien nom de Hoi An). Ravis de nous voir revenir un deuxième soir puis un troisième, les gérants nous ont fait bénéficier d’une remise de 10% sur la note, les deux derniers soirs.

Vendeuse de fruits

Vendeuse de fruits, Hoi An

De nombreuses vendeuses avec des palanches et des plateaux suspendus se promènent dans les rues de la ville pour se faire prendre en photo avec les touristes contre une petite monnaie. Cette petite dame ne voulait pas d’argent, juste se faire prendre en photo avec les filles. Je lui ai quand même donné un peu d’argent. Du coup, elle a insisté pour nous donner quelques bananes. J’ai été très touché par cette petite dame souriante. Nous avons souvent constaté la gentillesse et la générosité des vietnamiens.

Hội An, visite de la ville en photos

Hoi An compte une vingtaine de temples, maisons anciennes et musées qui peuvent être visitées. La ville propose un système de visite à la carte qui consiste à acheter des tickets pouvant être utilisés partout. On donne un ticket à chaque visite. La première fois, on achète obligatoirement 5 tickets. Ensuite, on achète le nombre de tickets complémentaires en fonction des visites que l’on souhaite faire. Il existe de nombreux points de vente dans tout le quartier piétonnier. Pour notre part, nous avons passé deux jours pleins à Hoi An et avons visité une quinzaine de sites en deux matinées. Voici quelques photos…


Maison commune de la congrégation chinoise du Fujian (1690)


Temple Quan Cong (1653)


Maison commune de la congrégation Minh Huong (XVIIème siècle)


Maison commune de la congrégation chinoise du Hainan (fin du XIXème siècle)


Temple chinois Trieu Chau (1845)


Maison commune des 5 congrégations chinoises (1773)


Ancienne maison de commerçant chinois, 9 D Nguyen Thai Hoc (XVIIIème siècle)


Pont couvert japonais (1590)


Maison Tan Ky (fin du XVIIIème siècle)


Maison de la famille Tran (fin du XVIIIème siècle)


Maison commune de Cam Pho


Maison commune de la congrégation chinoise de Canton (1786)


Divers

 

Hội An

La ville de Hoi An compte aujourd’hui 120.000 habitants. Elle est située à 30 km au sud de Da Nang, la 3ème ville du Vietnam.

Hoi An fut longtemps une ville importante et une étape prisée par les commerçants chinois et japonais, sur la route de la soie. Elle connut une forte expansion à partir du XVème siècle jusqu’à devenir l’un des principaux ports d’Asie du sud-est. Au XIXème siècle, l’assèchement de la rivière Thu Bon qui traverse la ville rendit l’accès au port compliqué pour les bateaux de grande taille. La ville déclina progressivement au profit de Da Nang. Au XXème siècle, Hoi An, échappa miraculeusement aux destructions occasionnées par les différentes guerres.

La vieille ville fut inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999. 844 bâtiments sont aujourd’hui répertoriés par l’UNESCO pour leurs intérêts historique et architectural. Le coeur de la vieille ville est interdit aux véhicules à moteur. Toutefois, il est fortement recommandé de visiter la ville tôt dans la journée car l’après-midi elle est envahie par les touristes déversés par cars entiers. A la nuit tombée, la ville retrouve un peu de son calme.

Un après-midi nous avons emprunté des vélos que l’hôtel tenait à notre disposition. L’accès à la vieille ville a été périlleux car nous avons dû affronter la terrible circulation vietnamienne où les croisements se font sans feu rouge. C’est une épreuve redoutable pour les nerfs. Mais une fois arrivés à la vieille ville, nous avons eu la surprise de découvrir des rues tellement encombrées de touristes qu’il était quasiment impossible de circuler en vélo, même en avançant au pas.


Photo de notre hôtel, où nous avons reçu un accueil exceptionnel de chaleur et d’attention

 

Da Nang

Da Nang est la troisième ville du pays avec un peu plus d’un million d’habitants. Au bord de la mer, elle est un lieu de villégiature couru par les vietnamiens. Mais les étrangers s’y attardent peu. La ville moderne compte peu de lieux d’intérêt.

Dans notre périple du sud au nord du Vietnam, Da Nang était une étape logique. En effet, à 30 km au sud se trouve, la petite ville d’Hoi An, qui a conservé de nombreuses maisons anciennes, classées au patrimoine de l’Unesco. Miraculeusement épargnée par la modernité, elle constitue un exemple unique de ville vietnamienne traditionnelle. Da Nang située sur la ligne de chemin de fer reliant Hô Chi Minh Ville à Hanoï, est la station importante la plus proche d’Hoi An.

Nous avons dormi deux nuits à Da Nang pour récupérer de nos 17 heures de train. Nous avons profité de notre journée de repos pour visiter les montagnes de marbre, principal lieu d’intérêt de la ville.


La plage de Da Nang, vue de notre chambre d’hôtel