Maracanã

Nous avions promis à Emma, qui adore le football, que nous irions voir un match dans le stade mythique du Maracanã. A sa construction, ce stade comptait près de 200.000 places. Il a été réaménagé depuis. Il contient aujourd’hui environ 78.000 places.

Le lendemain de notre arrivée, nous nous sommes aperçus que le seul match que nous pouvions voir se jouait l’après-midi même, à 17h. Il opposait l’une des équipes de Rio, Flamengo, à Santos. Il était trop tard pour acheter les places sur Internet. Nous décidâmes de nous rendre directement au stade, en taxi. Nous arrivâmes environ une heure avant le coup d’envoi. Nous entreprîmes de rechercher un guichet. Mais point de guichet en vue. En revanche, il y avait de nombreux vendeurs de billets au noir. L’un d’entre eux insista un peu plus. Elise discuta avec lui. Il s’engagea à nous accompagner jusque dans l’enceinte du stade et à ne se faire payer que lorsque nous serions assis. Nous décidâmes de lui faire confiance. Nous le suivîmes donc en contournant un bon tiers du stade, nous passâmes les contrôles de billets, les contrôles de sécurité, gravîmes les marches et pénétrâmes dans l’enceinte avec lui, dans l’un des virages réservés au supporter de Flamengo. Les billets nous sont revenus à 10€ par personne ce qui est cher par rapport au prix normal, mais tout à fait compatible avec notre budget.

Le stade était au deux tiers plein. Seules les tribunes les plus chères étaient sans spectateurs. Les supporters de Santos étaient parqués dans un tout petit espace du virage diagonalement opposé au nôtre. Tout le reste du stade était en rouge et noir, les couleurs de Flamengo. Au-dessus de nous, un supporter brandissait un drapeau avec le visage de Zico, la star du club dans les années 80. Nous étions dans une section avec de nombreuses places disponibles. Mais au-dessus de nous et dans le virage sur notre droite, le stade était plein. Les supporters étaient venus avec tambours et autres percussions. Ils ont joué pendant tout le match faisant un bruit inimaginable, pour un simple match de championnat sans grand enjeu.

Flamengo menait 1 but à 0 à quelques minutes de la fin du match, au grand bonheur des supporters cariocas. Nous entreprîmes de sortir un peu avant la fin du match pour échapper à la foule agitée et bruyante des supporters. Juste au moment où nous nous levâmes, l’arbitre siffla un pénalty pour l’équipe de Santos. Impossible de poursuivre notre sortie, dans ces conditions! Heureusement, le joueur de Santos échoua à transformer le pénalty. Dès le pénalty manqué, nous profitâmes, de ce moment d’euphorie dans les tribunes pour nous faufiler vers la sortie du stade. Le score ne bougea plus et se termina donc sur la victoire de Flamengo.

 

 

Un commentaire sur « Maracanã »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s