Montréal

Montréal est une ville multiculturelle et cosmopolite. Ce qui frappe en premier lieu, c’est la cohabitation des deux langues : le français et l’anglais. Même si certains quartiers sont plus anglophones et d’autres plus francophones, quand on marche dans la rue on entend alternativement les deux langues ; elles se croisent, s’entremêlent et parfois une phrase est commencée dans une langue et est terminée dans l’autre ; un parent parle en français à son enfant quand l’autre lui parle en anglais. Si à Québec, le français règne sans partage, à Montréal, les deux langues coexistent la plupart du temps sur les panneaux publics.

Montréal est une grande métropole où se croisent des personnes venues du Monde entier, aux ethnies et aux religions diverses, ce qui lui donne l’allure d’une ville Monde. Comme toutes les grandes villes, Montréal compte aussi ses misérables et ses désoeuvrés.

Sur le plan architectural, la ville est un mélange de styles très divers. Certains quartiers évoquent New-York, d’autres quartiers évoquent des capitales européennes.

Mais la ville a aussi développé ses propres styles architecturaux. J’ai, par exemple, été frappé par les maisons sur trois niveaux dont le second niveau est accessible par un escalier extérieur qui se trouve sur la façade. Des rues entières sont ainsi composées de maisons conçues sur le même modèle mais qui diffèrent par les couleurs et les matériaux choisis pour les escaliers, les portes, les fenêtres, les revêtements extérieurs. Cela donne une impression à la fois de diversité architecturale et d’harmonie.

Nous avons eu la chance d’être logés au second niveau (1er étage) de l’une de ces maisons. Cela m’a permis de comprendre l’agencement des pièces. L’appartement a une largeur qui ne dépasse pas les 6 m. En revanche, la longueur est importante. Nous avions sur la partie droite, deux belles chambres, un salon, et, sur la partie gauche, le couloir d’accès, la salle à manger, la cuisine, puis la salle de bain. En plus de la porte d’accès et du balcon qui se trouve en façade, notre appartement avait un balcon à l’arrière. L’absence d’escalier intérieur permet de dégager le maximum de place utile à l’habitation. La configuration, en longueur, permet d’optimiser l’énergie nécessaire pour réchauffer l’appartement en hiver. En été, la configuration en longueur, permet de préserver la fraîcheur et de créer une aération naturelle entre la porte en façade et la porte arrière. C’est une architecture très ingénieuse. Elle comporte toutefois un inconvénient majeur : l’absence de fenêtre entre la façade et l’arrière de la maison, empêche la lumière de pénétrer, ce qui la rend très sombre.

 

5 commentaires sur « Montréal »

  1. Arrivés en Ardèche j’ai enfin de la Wi-Fi dans notre gîte et j’ai pu rattraper mon retard en visionnant les derniers articles . Très ingénieux effectivement la construction des maisons par contre si la lumière ne rentre pas ils ne doivent pas faire d’économie d’électricité ! Cependant les photos donnent envie d’y entrer. Celle de l’Anse Saint Jean était top.

  2. Si vous êtes toujours à Montréal, pourriez-vous prendre des photos de certains endroits que Daniel a connus : les places Ville Marie et Jacques Quartier, où il a travaillé à la guinguette Les Trois, et le croisement des rues Ste Catherine et St Denis, où il a habité pendant un peu plus d’ 1 an.
    Que cela ne vienne surtout pas interférer dans votre planning de visites. C’est uniquement si vous avez l’occasion…
    Bisous.
    Amapola

  3. Excusez-moi. J’aurais dû regarder votre planning avant de vous écrire… 😯
    Vous n’êtes déjà plus à Montreal… J’ai oublié le décalage entre l’étape et son commentaire en fait…
    Gros bisous et bon séjour à Ottawa et Toronto.
    Amapola

    1. Bonjour Amapola, ce n’est pas grave. Nous avons effectivement quitté Montréal vendredi matin. Nous avons beaucoup marché dans Montréal et notamment le long de la rue Sainte-Catherine. L’une des photos est prise dans cette rue (celle à la façade en pierre ocres avec le magasin Telus). Pour avoir une idée des lieux précis que tu évoques, il suffit d’aller dans le Street View de Google Maps. Ici le croisement Sainte-Catherine/Saint-Denis : https://www.google.com/maps/@45.5137574,-73.5605065,3a,75y,132.83h,86.36t/data=!3m7!1e1!3m5!1ssgVUUlI5b63bcMwKATEX9Q!2e0!6s%2F%2Fgeo2.ggpht.com%2Fcbk%3Fpanoid%3DsgVUUlI5b63bcMwKATEX9Q%26output%3Dthumbnail%26cb_client%3Dmaps_sv.tactile.gps%26thumb%3D2%26w%3D203%26h%3D100%26yaw%3D159.60043%26pitch%3D0%26thumbfov%3D100!7i13312!8i6656 .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s