4 commentaires sur « Beverly Hills »

  1. Avez-vous essayé de retrouver les villas d’acteurs célèbres ou vous êtes-vous simplement balader en imaginant ce qui pouvait se passer derrière ces murs épais ? Certaines maisons d’anciens acteurs sont assez facilement visibles, par exemple celle de Lana Turner, Stan Laurel, Paul Newman et Joanne Woodward, et bien sûr la fameuse « Pickfair » où vécurent Mary Pickford et Douglas Fairbanks.

  2. Salut
    En lisant le blog j’ai le sentiment que malgré le fait de partir pour presque 1 année le temps passe vite et que l’on ne peut que difficilement sortir du planning fixé au départ.(finalement les habitudes reste,sommes nous trop formaté?)
    Peut-être suis-je dans l erreur et ai-je mal interprété les écrits.
    Je vous souhaite encore à tous de découvrir des choses extraordinaires afin de nous faire part de votre point de vue.

    1. Bonjour, en fait tout dépend de la façon d’utiliser le temps.

      On peut partir sans pratiquement rien planifier ou en décidant au fur et à mesure. Nous avons fait le choix d’avoir un programme pour visiter un certain nombre de pays. A partir du moment, où on a un tel programme, il est nécessaire de réserver les billets d’avion à l’avance pour optimiser les coûts. Les contraintes que l’on se donne sont alors les dates des vols.

      Ensuite, à l’intérieur d’un pays, on peut choisir de rester à un endroit ou de faire un voyage itinérant. Evidemment, il y a plein de nuances entre ces deux extrêmes. Si on fait un voyage itinérant (comme nous l’avons fait pour les Etats-Unis), il faut réfléchir aux étapes et aux distances à parcourir. Entre Rapid City et Los Angeles, il y a plus de 4000 km. Il faut les faire progressivement et choisir ces étapes. Ce sont de nouvelles contraintes que l’on s’ajoute au fur et à mesure.

      Pour donner une idée de notre méthode de réservation. Au moment où j’écris ce message, nous avons les billets d’avion pour la traversée du Pacifique (c’était un enjeu économique : il est très compliqué de trouver la combinaison Santiago du Chili-Ile de Pâques-Polynésie-Australie, à un prix abordable si on ne réserve pas tôt), les billets d’avion Mexique-Pérou. Tous les autres vols restent à réserver! Fin de semaine dernière, nous avons réservé le Airbnb de Tulum, où nous sommes pour quelques jours. Hier, nous avons réservé quelques logements complémentaires pour nos 3 semaines au Mexique. Rien n’est réservé ailleurs. Dans le détail, nous décidons au jour le jour ce que nous faisons (ce qui fait d’ailleurs que nous avons été coincés à deux ou trois reprises pour des sorties qui nécessitaient des réservations plusieurs semaines à l’avance). En résumé, nous sommes dans un compromis entre des personnes qui voyagent sans rien réserver et d’autres personnes qui auraient tout planifié à l’avance.

      Enfin, nous avons une autre contrainte majeure : les cours des filles. Ils nous obligent à garder du temps pour l’étude. Les personnes qui partent entre adultes n’ont pas cette contrainte.

      Au final, le temps passe vite, très vite. Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer! Mais ça n’a rien avoir avec la contrainte que l’on peut ressentir quand on est tenu par un travail de bureau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s