Angkor, un dernier mot

Je dois être un « bon visiteur » comme il y a de « bon spectateur ». Je ne sais si je parviens à m’auto-convaincre de l’intérêt ou de la beauté de ce que je visite, mais je constate que je suis rarement déçu. Une nouvelle fois, j’ai été ravi par un site qui figurait dans ma liste secrète et dont je craignais d’être déçu.

Angkor est un site éblouissant pour peu qu’on le visite avec un peu de méthode. Je pense qu’il peut devenir étouffant, ennuyeux, si on veut faire trop de visites dans la même journée ou que l’on se trouve dans des temples surpeuplés de touristes. Angkor continue de vivre et de se transformer au grès des rénovations. Je suis convaincu que l’on peut y revenir indéfiniment et découvrir chaque fois de nouvelles facettes. Nous l’avons vu à une période chaude et sèche, mais j’imagine que les temples sous la pluie ou enveloppés de brume doivent révéler d’autres charmes.

J’ai essayé à travers les photos de partager mon émerveillement. J’espère être parvenu à raviver des souvenirs chez ceux qui connaissent Angkor, et avoir donné aux autres l’envie de découvrir cette merveille.