Préparation 11 : mise en vente ou stockage des affaires

Nous venons de consacrer deux week-end consécutifs à faire des cartons. Et nous n’avons pas terminé. J’avais oublié combien ce travail pouvait être long et harassant! Ce sera le 4ème déménagement de ma vie d’adulte. Et chaque fois, je me dis que nous conservons trop de choses inutiles. Et plus nous disposons d’espace, plus nous stockons.  Heureusement, cette fois-ci nous louons notre maison en meublé et nous n’avons pas à déménager les meubles, ni la vaisselle, ni les appareils électro-ménagers. Ce n’est donc pas un déménagement complet. Mais, même ainsi, la tâche reste conséquente. J’avais largement sous-estimé le temps à y consacrer. Notre maison est bien rangée, si bien rangée que les visiteurs ont parfois l’impression d’une maison vide. Mais lorsque nous avons commencé à sortir les objets, les livres, les disques, les DVD, les papiers, les documents, les jouets, les jeux, les souvenirs, qui se cachaient, dans les armoires, les penderies, les commodes, les bibliothèques, le cagibi, les tiroirs, les meubles du salon, le garage, la cabane de jardin, etc. nous avons eu l’impression que nous n’arriverions jamais au bout!

Pourtant, nous avions anticipé depuis 2 mois en faisant un près tri. J’ai revendu quelques objets (appareils photos argentiques, disques vinyle…) et quelques documents improbables jaunis par le temps (billets de concerts des années 90 et 2000). Elise a revendu quelques vêtements. Nous avons quand même récupéré quelques centaines d’euros. Nous avons donné aussi : des jouets, des jeux, des vêtements d’enfants, des vêtements d’adultes… Plusieurs sacs de livres, de vêtements, de peluches, de jouets, d’objets divers attendent encore dans le garage d’être remis à des associations de bienfaisance. Et nous avons jeté. Beaucoup! Des meubles cassés, des lampes cassées, des papiers devenus inutiles, des objets en trop mauvais état pour être même donnés, des planches, des matériaux de construction devenus inutilisables… Des sacs, des dizaines de sacs ont ainsi été extraits de cette maison qui paraissait si vide! Sans parler des gros objets évacués par les encombrants… Il nous restera quand même entre 80 et 100 cartons à déménager.

C’est un travail conséquent mais qui contribue à la préparation au voyage. Faire le vide. Au sens littéral comme au sens figuré. Se débarrasser de tous ces objets inutiles qui encombrent l’espace et l’esprit. S’alléger. S’alléger pour voyager. Se libérer. Partir l’esprit tranquille, avec le sentiment d’avoir accompli un grand ménage dans ses affaires et dans sa vie.

 


sommaire des actions

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s