Palenque, Chiapas

Le Chiapas est l’Etat le plus au sud de la confédération mexicaine. Il est bordé par le Guatemala. Cet Etat compte à la fois de larges zones montagneuses et de larges zones recouvertes par la forêt tropicale. Plusieurs langues indigènes continuent d’y être pratiquées. La population du Chiapas est restée très rurale. Seulement un quart de sa population habite dans l’une des 4 villes de plus de 50.000 habitants. Palenque, la septième ville du Chiapas compte environ 42.000 habitants selon le recensement de 2010. Palenque, en bordure de la forêt tropicale doit son développement à la proximité de la cité maya du même nom.

Nous avons fait une promenade dans la ville. J’ai été, une nouvelle fois, frappé par les couleurs vives présentes dans la rue, sur les marchés, dans les boutiques, sur les vêtements portés. C’était un dimanche matin, jour de marché. La place centrale du village, où siègent la mairie et l’église, était animée des rires des enfants qui jouaient, des jeunes qui se taquinaient ou flirtaient, et des anciens, assis sur les bancs ou les murets en pierre, qui regardaient la foule passée et semblaient porter un regard réprobateur sur la jeunesse agitée. Nous n’avons pas croisé un seul touriste lors de notre promenade en ville. Les gens respiraient la simplicité et la joie de vivre. Les regards posés sur nous étaient curieux, bienveillants et même souriants.

 

3 commentaires sur « Palenque, Chiapas »

  1. Tout ça semble complètement idyllique..
    Mais les rapports d’Amnesty sur le Mexique ne disent pas la même chose : beaucoup de violence subie par les migrants qui traversent le Mexique du sud au nord pour aller vers les USA, des disparitions comme celle d’une trentaine d’étudiants, des gens secourus dans les missions religieuses… C’est un autre Mexique, que vous n’avez heureusement pas vu, sauf peut-être là où vous avez logé à côté d’un bidonville….
    Je vous embrasse.
    Bonne suite de voyage !

    1. Bien évidemment. Nous avons choisi de voyager dans la zone la plus sûre du Mexique. Je vous renvoie à un précédent article sur ce sujet qui donne la carte « sécurité » du Mexique : https://tourdumondelauret.com/2018/05/22/preparation-3-litineraire-et-le-programme/
      Vous noterez que l’Etat français déconseille formellement aux voyageurs de se rendre dans les Etats de Guerrero, Michoácan et Tamaulipas. L’Etat de Guerrero a vu le terrible épisode d’Iguala. Le Mexique est un pays en plein développement (15ème pays mondial juste derrière l’Espagne selon son PIB). Le pays présente des contrastes élevés avec des régions qui se développent fortement et d’autres régions qui restent très pauvres. Le pays est malheureusement en proie à une guerre intérieure très violente contre les narco-trafiquants. Plusieurs centaines, peut-être plusieurs milliers de villes seraient sous le contrôle de la mafia de la drogue. Certains Etats entiers sont gangrénés. La mafia a probablement des appuis dans les plus hautes sphères de l’Etat. Je veux, pour ma part, croire en la volonté réelle du gouvernement mexicain de lutter contre cette mafia. Mais on peut imaginer combien cette lutte est compliquée. Les populations sont prises en otage de cette situation, pour ne pas dire sont prises entre deux feux. Malgré tout, les mexicains que nous avons rencontrés présentaient une résilience impressionnante et dans bien des endroits une joie de vivre étonnante, malgré la violence de la société, malgré la pauvreté. Je tenais à témoigner de cette force du peuple mexicain que je trouve touchante et exemplaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s