Surat Thani City Pillar

Ce monument bouddhiste de base carré, accessible par quatre portes identiques et quatre escaliers bordés par des éléphants, repose sur une plateforme surélevée. Le lieu étant sacré, il convient, comme pour les autres temples de se déchausser en entrant. A l’extérieur quelques commerçants vendent des colliers de fleurs orange, des rubans multicolores ou des feuilles d’or à apporter en offrandes dans le temple. Les colliers sont déposés aux pieds des statues, les rubans sont enroulés autour des statues et permettent de faire un voeu, les feuilles d’or sont collées sur une statue de bouddha en signe de dévotion.

 

Surat Thani

Surat Thani est une ville de 130.000 habitants (2009). Elle présente très peu d’attraits touristiques. J’avais tout de même repéré deux petits temples intéressants en centre ville.

Nous avons dormi 2 nuits à Surat Thani pour disposer d’une journée de repos complète entre le voyage en bus depuis Krabi et le train vers Hua Hin. Nous avions trouvé un hôtel en centre ville, que l’on pourrait qualifier de luxueux, à un prix très intéressant : 17,5€ la nuit pour une chambre double avec lit « queen size« . En arrivant à l’hôtel, nous avons eu le plaisir de constater que les deux chambres que nous avions réservées étaient accolées avec portes communicantes, ce qui faisaient comme une suite.

Hormis dans l’hôtel, nous avons croisé très peu de touristes et encore moins de touristes occidentaux. J’ai apprécié de me retrouver dans une ambiance moins artificielle qu’à Ao Nang et d’avoir le sentiment d’être dans une ville pas faite uniquement pour les touristes. Question alimentation, c’était en revanche un peu plus compliqué de trouver notre bonheur. Du coup, le midi nous mangions une bricole à la chambre et le soir nous allions au restaurant.

A Surat Thani, nous avons expérimenté l’application Grab, équivalente d’Uber. Elle fonctionnait remarquablement bien. Du coup, nous l’avons utilisée ensuite à Hua Hin, Bangkok et Chiang Mai. Il se passait très peu de temps entre le moment où nous commandions la course et le moment où le véhicule arrivait. Il est aisé de communiquer via l’application avec le chauffeur ayant accepté la course, car Grab fait une traduction en anglais depuis et vers la langue locale. Aller au restaurant nous coûtait moins de 5 euros pour 30 minutes de voiture. A Hua Hin, deux jours plus tard, nous avons constaté que même les tuk-tuk étaient plus chers que Grab.

 

Voyage de Krabi à Surat Thani en mini-bus

Après 10 jours passés dans la province de Krabi, nous rendîmes notre véhicule de location. Notre première étape pour aller à Bangkok, nous conduisit à Surat Thani, sur la côte est de la Thaïlande. C’est une ville de passage qui permet aux touristes de se rendre sur les îles du golfe de Thaïlande. Pour nous, il s’agissait également de faire une étape courte avant de prendre le train pour Hua Hin, notre seconde étape avant de rallier Bangkok.

Nous fîmes le voyage de 160 km en mini-bus avec la compagnie Krabi Sea Pearl. Nous avions réservé nos billets sur le site 12go.asia, très pratique pour tous les déplacements en train ou bus en Asie du sud-est. Le terminal de départ (en photo ci-dessous) était en fait une boutique où les voyageurs se retrouvaient avant de prendre leur mini-bus. Lorsque nous arrivâmes, nous étions seuls, mais très rapidement de nombreux « backpackers » de toutes nationalités nous rejoignirent. Les mini-bus arrivaient devant la boutique et annonçaient les destinations, puis laissaient la place aux suivants.

Ces mini-bus avaient peu de place pour les bagages. Avec nos 2 gros sacs et les 5 plus petits, nous étions un peu inquiets de devoir voyager dans des conditions difficiles, coincés entre nos bagages. Finalement, nous n’eûmes pas de problème car nous voyageâmes seuls avec un autre couple de français dans un mini-bus pouvant accueillir une douzaine de personnes.

Le voyage se déroula bien : partis à l’heure, arrivés à l’heure et sans imprévu.

 

2019-02-22 - Surat Thani-1