Wat Tung Yu, Chiang Mai

Ce petit temple ne fait pas partie de la dizaine de temples recommandés par les guides. Mais nous sommes passés devant et nous avons été attirés par l’architecture et les statues. A l’intérieur un moine se disait disponible pour répondre à nos questions en anglais. Il nous a dit que cet homme et son fils que l’on voit sur les photos ci-dessous était un américain qui s’intéressait depuis longtemps au bouddhisme et qui s’apprêtait à se convertir. Le père et le fils était assis l’un à côté de l’autre dans une position de méditation. J’ai été impressionné par l’enfant, assis, silencieux et immobile comme son père.

 

Chiang Mai

Après 5 jours à Bangkok, nous avons pris l’avion pour Chiang Mai.

La ville fut fondée en 1296 et devint la capitale du royaume de Lanna (voir article précédent sur le sujet). Avec le déclin du royaume de Lanna, elle passa souvent sous domination birmane. Ce n’est qu’en 1774, qu’elle fut rattachée au royaume de Siam.

Chiang Mai compte aujourd’hui environ 150.000 habitants (l’agglomération près d’1 million d’habitants). La ville a conservé de nombreux vestiges de son passé glorieux. L’ancienne ville est délimitée par des remparts bordés de douves formant un carré d’un peu plus de 6 km de périmètre.

La ville compterait plus de 300 temples bouddhistes, bon nombre d’entre eux étant situés dans la vieille ville.

Après le tumulte de Bangkok, nous avons apprécié le calme provincial de Chiang Mai.