Voyage en train entre Hua Hin et Bangkok

Notre second trajet en train en Thaïlande était plus court que le premier, les villes de Hua Hin et Bangkok étant distantes d’environ 200 km. Cette fois-ci le train était censé partir à 16h00 et arriver à 19h45. Mais une nouvelle fois, le train ne fut pas à l’heure. Il partit de Hua Hin avec environ 1h30 de retard. L’attente nous sembla bien longue, d’autant que nous étions arrivés avec d’une plus heure d’avance en gare et qu’il faisait très chaud. J’eus le temps de prendre la gare en photo sous toutes ses coutures.

Le train était déjà pratiquement plein lorsque nous montâmes à bord. Cette fois-ci les vitres étaient plus propres, ce qui nous permit de profiter davantage des paysages, éclairés par la douce lumière du soir. Le soleil se couchant aux alentours de 18h30, il faisait nuit noire quand nous arrivâmes vers 21h30 à Bangkok. Nous n’avions pas mangé et commencions à être fatigués. J’ai quand même voulu immortaliser le moment en faisant quelques photos. La gare de Bangkok ressemble à une gare parisienne.

A l’extérieur, il fallut encore négocier avec les taxis pour bénéficier d’un tarif correct. Je me surpris à m’énerver pour rabattre le prix d’1€ sur le prix proposé par le taxi à 6€. En France, ce tarif m’aurait paru ridiculement bas, mais voilà, en voyageant on se bâtit de nouvelles échelles de repères et ce que nous aurions accepté sans sourciller en d’autres lieux devint subitement inacceptable! A posteriori, je me suis trouvé ridicule, d’autant plus qu’au moment de payer, nous n’avions que l’équivalent de 10€ sur lesquels le taxi n’avait que 3€ à nous rendre, et je suis convaincu qu’il était sincère.

Une fois arrivés, nous découvrîmes un appartement magnifique qui nous fit oublier notre fatigue…


Longue attente en gare de Hua Hin


Le portrait du roi


Le tableau des trains


Voyage en train


La gare de Bangkok

Les singes audacieux du Wat Khao Takiap

Le Wat Khao Takiap est un temple bouddhiste qui se trouve en bord de mer. On y accède par la plage. Le temple comporte une impressionnante statue monumentale de Buddha debout, au pied de la falaise. Il est nécessaire de gravir des marches pour arriver au sommet de la falaise et découvrir les autres éléments du temple. Situé au sud de la ville, le temple offre une vue d’ensemble sur la plage de Hua Hin.

Mais ce qui fait sa réputation, c’est la grande colonie de macaques qui y a élu domicile. Habitués à approcher des singes en liberté depuis notre séjour à Kuala Lumpur, nous pensions être préparés à rencontrer de nouveau nos cousins. Mais cette fois-ci la rencontre fut un peu plus brutale. Elise et les filles observaient les singes qui jouaient sur la plage à proximité des barques de pêcheurs, tandis que je les prenais en photo, lorsque l’un d’entre eux, un peu plus audacieux que les autres, attrapa le sac en toile qu’Elise tenait en bandoulière. Surprise, elle manqua de peu de le lâcher. Et le singe sentit que s’il tirait davantage, il pourrait s’enfuir avec son trophée. Il tira de nouveau. Je criai à Elise de ne pas lâcher. Le sac contenait sa carte de crédit et l’argent liquide que nous avions avec nous. Je m’approchai et récupérai le sac d’un mouvement brusque, ordonnant au singe de reculer. Il hésita un peu, montra les dents puis nous regarda nous éloigner. A l’instant où le premier singe avait tiré le sac, plusieurs de ses congénères s’étaient approchés flairant la belle affaire.

Cet incident ne nous empêcha pas de nous approcher de la statue géante de Buddha. En revanche, je fus seul à monter en haut de la falaise car il y avait une multitude de singes qui s’étaient installés sur les marches ainsi que sur les rochers et les arbres alentour. Elise et les filles m’attendirent en bas des marches, où un moine bouddhiste éloignait les singes avec un lance-pierres. De mon côté, je montai prudemment avec mon appareil photo bien tenu en main et surveillant les mouvements de chacun des singes qui m’entouraient. Certains se bagarraient un peu entre eux, mais à aucun moment ils ne manifestèrent d’agressivité à mon encontre. Cette montée un peu périlleuse, m’a valu quelques moments inoubliables à observer ces singes.


La plage de Hua Hin où les singes s’approchent sans crainte des promeneurs


La statue monumentale de Buddha, à gauche
Une statue de Buddha marchant, à droite


La colonie de macaques